le rucher école

Grace à la Ville de Brive, l’Abeille corrézienne disposent d’un local de 145m2, en haut du plateau des Perrières, un lieu parfaitement adapté à l’apprentissage de l’apiculture mais aussi à l’accueil des groupes scolaires. La proximité de notre rucher (environs 18 ruches) est également très appréciable......

UN RUCHER ECOLE A BRIVE LA GAILLARDE


 

La Ville de Brive et l’Abeille corrézienne vont créer au parc des Perrières un rucher école qui comprendra un bâtiment pour les cours et une dizaine de ruches. Ce centre sera un outil de formation pour les apiculteurs et ceux qui veulent le devenir autant qu’un lieu de sensibilisation et d’éducation à l’environnement auprès des scolaires. 


Ce rucher école est constitué d’un bâtiment de 145m2 comprenant entre autres une salle de cours et une de travaux pratiques.

A proximité immédiate:
18 ruches. L’ensemble se situe en haut du plateau des Perrières, face à l’Est, dans un espace qui est  replanté d’arbres fruitiers et de mellifères, afin que les abeilles puissent trouver sur place leur nourriture. 

Le projet veut respecter une haute qualité environnementale: construction sous la forme d’un chalet en bois avec des essences locales, recours aux énergies renouvelables comme la production d’eau chaude par capteurs solaires, limitation des besoins énergétiques du bâtiment… Et bien évidemment accessibilité des personnes handicapées. 

“La Corrèze est un département où n’existe pas de rucher école, contrairement aux départements voisins du Lot et de la Dordogne. C’est une belle illustration de la démarche Agenda 21 de la Ville”, faisait remarquer Jean-Claude Chauvignat, adjoint au maire et apiculteur amateur à ses heures, lors de la conférence de presse de présentation. “Nous attendions cette création depuis des années”, ajoute Yves Laplanche, président d’honneur de l’association l’Abeille corrézienne. 

 La gestion de cet équipement est confiée à l’Abeille corrézienne qui mobilise une quinzaine de ses bénévoles passionnés. Avec l’appui de sa fédération, l’association organise le samedi, des stages de formation destinés à tout un chacun souhaitant se lancer dans l’apiculture comme aux apiculteurs amateurs désirant se perfectionner. Les écoles pourront également visiter en semaine les lieux, comprendre l’importance de ces petits insectes essentiels au maintien de la biodiversité, voir l’intérieur d’une ruche…


“Nous souhaitons faire de ce rucher un pôle d’excellence. Il s’agit aussi de faire connaître les produits bio de la ruche, le miel mais aussi le pollen, la gelée royale, la propolis, ciment fabriqué par les abeilles incorporé dans des crèmes pour soigner les rhumatismes ou les brûlures, le venin d’abeille qui sert dans diverses applications médicales, par exemple dans le traitement de la sclérose en plaque…

Bref une utilité souvent insoupçonnée de cette petite bête gravement menacée, notamment par son plus grand prédateur, l’homme et ses pesticides.

“Quand on me parle de miel “bio”, ça me fait sourire”, relève avec emphase l’apiculteur Yves Laplanche. “C’est un pléonasme. L’abeille est un précieux indicateur biologique. Si elle butine une espèce polluée, soit elle en meurt soit elle sera empêchée de rentrer dans la ruche car ses phéromones ne seront plus reconnaissables. L’implantation de ruches sur ou près des édifices publics de la ville pourrait être des témoins de la santé environnementale.

L’Abeille corrézienne rassemble beaucoup   d’adhérents et près 3000 ruches. Un effectif qui a bien grimper avec l’ouverture de ce rucher école.

 



 

 

Télécharger
Reglement Rucher Ecole.pdf
Document Adobe Acrobat 151.2 KB